Nous avons demandé à David Harbour de nous parler de Hellboy

Nous avons demandé à David Harbour de nous parler de Hellboy

Il n’y a pas beaucoup d’acteurs qui pourraient se glisser dans les bottes géantes de Ron Perlman et jouer le rôle de Hellboy. David Harbour, la vedette de Stranger Things, l’a fait!

En vedette

David Harbour, Milla Jovovich et Ian McShane

Réalisé par

Neill Marshall

Date de sortie

12 avril 2019

Traduction par

Magali Bénière

Pour plus de détails →

Nous nous sommes rendus en Bulgarie sur le tournage de Hellboy, une nouvelle interprétation des films réalisés par Guillermo del Toro qui mettaient en vedette Ron Perlman dans le rôle du demi-démon torturé de la bande dessinée Dark Horse. Là, nous avons rencontré David Harbour qui joue le rôle de Hellboy. Après avoir abandonné son look peu soigné de Stranger Things – la série phénomène de Netflix dans laquelle il incarne Jim Hopper, un chef de police plutôt échevelé – l’acteur semble parfaitement à l’aise avec le maquillage rouge diabolique.

Nous nous sommes entretenus avec David Harbour pour discuter du tournage en Bulgarie, de la reprise du rôle après Ron Perlman, et des conflits psychologiques auxquels doit faire face le héros qu’il incarne.

Vous deviez être très content d’annoncer que vous alliez reprendre le rôle de Hellboy, et de pouvoir parler de ce film.

Eh bien, l’une des choses vraiment intéressantes est que, d’une manière classique, il s’agit d’une nouvelle interprétation. Ce nouveau film Hellboy est une sorte de réinvention et est donc très différent des films de Ron et Guillermo (que j’adore, soit dit en passant). J’avoue que c’est intéressant d’aller sur les médias sociaux et de voir les réactions des gens. D’abord contrariés par le fait que nous redémarrions tout cela, et très fâchés contre moi parce que j’ai accepté de reprendre le rôle de Ron, leur attitude change quand ils commencent à comprendre l’idée derrière le film et qu’ils en découvrent les images. Puis ils me voient jouer dans Stranger Things et ils changent d’avis. Je trouve cela très gratifiant.

Hellboy est-il un superhéros? Après tout, il a sa propre bande dessinée…

Eh bien, il a ce que l’on peut considérer comme étant des super pouvoirs – il guérit très vite, il vient de l’enfer, le feu ne l’affecte pas beaucoup et il est très fort – mais, en fait, je le considère plus comme un antihéros. Bien qu’il soit très torturé d’être un monstre dans un monde d’humains, il décide de protéger les humains à tout prix – et est même prêt à éliminer ses propres frères et sœurs pour le faire – et chasse d’autres monstres, et je pense que ce conflit est une chose très intéressante à ne pas oublier.

Avant de prendre votre décision, vous êtes allé dîner avec Ron Perlman. Vous a-t-il donné des conseils?

Oui. J’ai tendance à prendre mon travail très, très au sérieux et il a, je pense, remarqué cela et m’a dit: «Mon petit, tu vas jouer Hellboy, amuse-toi!» C’était son conseil principal, et je l’ai beaucoup apprécié. Il m’a aussi confié que les heures passées à se faire maquiller pour devenir Hellboy étaient un vrai supplice.

Oui, il mentionne toujours les heures qu’il a dû passer dans la chaise de maquillage pour ce rôle.

Eh bien, la technologie a beaucoup évolué depuis (ces films datent respectivement d’il y a 15 et 10 ans), et je pense que c’est maintenant bien plus facile qu’à l’époque de Ron.

Combien d’heures cela prend-il pour vous faire maquiller?

Nous en sommes maintenant à une heure quarante-cinq, donc ce n’est pas si mal, non?

Les acteurs parlent toujours du processus de mise en forme qu’ils ont dû suivre pour un rôle. Mais maintenant que le film est terminé, qu’allez-vous faire pour reprendre votre «mauvaise forme» et redevenir le shérif Hopper de Stranger Things?

[Rires.] Cela va être assez facile. Je suis très habile dans ce domaine. L’un de mes principaux talents est de manger des beignets et de rester assis sur le canapé. Je suis vraiment très bon pour ça.

Les vrais amateurs de Hellboy voudront certainement revoir le film original ainsi que Hellboy II: L’armée d’or.

Hellboy est un film pour les amateurs de bandes dessinées

Bien sûr, les films Marvel et DC sont excellents. Mais, si vous êtes un vrai amateur de bandes dessinées, vous savez qu’il existe un monde de divertissement étrange et subversif en plus de celui présenté par ces deux géants.

À lire aussi